Chez Vatel Capital, les gérants du fonds et les propriétaires de la société de gestion sont également souscripteurs des fonds. C’est une des raisons pour lesquelles nous essayons d’avoir des frais raisonnables. Si vous comparez nos frais annuels récurrents à ceux des autres produits de la même catégorie, vous constaterez que nos produits font généralement partie des moins chers (on dit les moins « chargés »).

1. Frais récurrents annuels

Ils sont appelés ainsi car ils sont prélevés chaque année, pendant toute la durée de vie du fonds. Ce sont les principaux frais du fonds pendant sa durée de vie. Ils regroupent plusieurs postes :

La rémunération de la société de gestion

Pour réaliser son travail de recherche de dossiers, d’investissement, de suivi des sociétés, de préparation de cession des participations, de liquidation des actifs, de suivi du fonds, Vatel Capital prélève une quote-part de frais sur le fonds. Dans la pratique, ce sont les seuls revenus de la société de gestion. Une partie de ces frais de gestion, que l’on appelle rétrocession de frais de gestion, est destinée aux distributeurs du fonds.

Rémunération du dépositaire

Pour son travail de conservation des actifs et de dépôt des fonds, le dépositaire perçoit une rémunération.

Rémunération du CAC

celle-ci est généralement fixe pendant toute la durée du fonds et rémunère la mission permanente du commissaire aux comptes.

Gestion des porteurs de parts

Sur la durée de vie d’un fonds, c’est près de la moitié des souscripteurs qui auront déménagé ou auront modifié leur état civil. Si le suivi de ces modifications n’est pas systématique, il devient très complexe pour le dépositaire d’envoyer l’argent aux souscripteurs lors de la dissolution d’un fonds. C’est pourquoi il faut une grande rigueur et de bons systèmes d’information pour mener cette tâche à bien. Ce travail a un coût, c’est le coût de gestion des porteurs de parts. Afin d’optimiser ce coût nous invitons tous nos souscripteurs à nous informer le plus tôt possible de leur changement d’adresse ou d’état civil.

 

2. Frais ponctuels

Droits d’entrée

Il s’agit des frais payés par le souscripteur au moment de la souscription au FCPI ou FIP. Ces frais sont généralement destinés à rémunérer le distributeur du fonds, auprès de qui la souscription est réalisée. Dans de plus rares cas, une part de ces frais sont conservés par la société de gestion afin de supporter les frais de publicité lors de la commercialisation.

Droits de sortie anticipée

Les FCPI et FIP gérés par Vatel Capital ont une durée initiale (c’est-à-dire hors prorogation éventuelle) généralement comprise entre 6 et 8 ans minimum. Il est essentiel que les souscripteurs respectent cette durée, afin d’obtenir la quintessence de leur investissement. Toutefois, dans certaines conditions et limites, et sur certains fonds seulement, les souscripteurs peuvent demander le rachat de leurs parts. Ils peuvent le faire, à condition de payer des frais de sortie, que nous avons voulu dissuasifs, et dans l’intérêt des souscripteurs qui eux attendent la durée d’investissement prévue au départ (en effet, seuls les souscripteurs qui attendent l’échéance profitent de la pénalité payée par les sortants). En clair, si vous respectez la durée prévue du fonds, vous ne paierez pas ces frais.

Frais de transaction

A chaque opération du FCPI ou du FIP, des frais d’audit externe sont engagés, ainsi que des frais juridiques. Chez Vatel Capital, les frais effectivement engagés sont toujours largement inférieurs aux frais indiqués dans les notices. Les souscripteurs de nos fonds peuvent s’en rendre compte en consultant les rapports annuels de gestion.

Frais de constitution

lors de la création d’un FCPI ou FIP, des frais juridiques et marketing sont engagés par la société de gestion. Chez Vatel Capital, nous ne rélevons généralement que les frais effectivement engagés. A titre d’exemple, la notice de France Santé 1 nous autorisait à prendre 1 % et nous avons pris moins de 0,5%.

Droits de garde

Il ne s’agit pas de frais liés au fonds, mais à sa détention par le souscripteur. Beaucoup d’établissements bancaires font payer des droits de garde, pour les souscriptions que vous demandez à conserver chez eux, dans le système appelé nominatif administré. Si vous souscrivez en nominatif pur, c’est-à-dire que vos parts restent tenues et conservées par le dépositaire du fonds géré par Vatel Capital, alors vous n’en paierez pas.

 

{lang: 'fr'}